Tag traduction

The Kooples = les couples !

J’aime beaucoup la marque The Kooples : les couleurs sobres et classes, les petits détails et accessoires très rock’n roll (épaulettes, boutons…), les coupes serrées qui tombent parfaitement… Bon, arrêtons là de parler chiffons.

/ ˈkʌplz/

En fait, j’ai eu une illumination ce matin en parcourant le magazine-catalogue branchouille édité par la marque : le nom « The Kooples » est tout simplement un décalque anglicisé de « Les couples ». Ou peut-être plus précisément encore un décalque phonétique de « the couples » prononcé à l’anglo-saxonne. Ce qui au fond n’a absolument rien d’étonnant puisque c’est pile-poile le positionnement de la marque. Je crois savoir que The Kooples a été créé par les fondateurs de Comptoir des cotonniers. Les cotonniers proposent des robes et des chemisiers transgénérationnels, destinés à plaire aux mères quinqua ET à leurs filles. Les Kooples des blazers pseudo-androgynes que les girl friends se feront un plaisir de piquer à leur mec.

The Kooples : un nom de marque dandyssime ?

Ce que j’ai écrit plus haut passera sans doute pour une évidence auprès de certains lecteurs très avertis ou moins longs à la détente que moi. En fait, ce n’est pas la première fois que je passe à côté pendant des mois de la raison d’être d’un titre ou d’un slogan. Quoi qu’il en soit, ce nom de marque incarne à merveille ce qu’est et ce que vend (très cher) The Kooples : un esprit branché, différent, dandy. The Kooples est une version « dandyfiée », précieuse de The Couples. Ce « K » qui remplace le « C » ne sert à rien, il est juste un accessoire… qui justement change tout ! Un peu comme ces pantalons de costume de la marque qui sont proposés/accessoirisés avec une drôle de ceinture en tissu qui ne sert à rien et qui change tout. OK, tout cela n’est qu’accessoire, inutile, apparence, image… certains diront du vent. D’autres du marketing. D’autres encore de la mode.

La mise en route de système est en cours

Vu à l’aéroport de Prague sur une borne d’enregistrement automatique. Bel effort de traduction automatique ! Pas de doute, la francophonie n’a pas de souci à se faire…

%d blogueurs aiment cette page :