Tag traduction

We are in Puglia : les Pouilles et leurs charmes

Avec l’été qui arrive (enfin il paraît), on n’a pas fini de voir fleurir les publicités pour telle ou telle contrée plus ou moins ensoleillée proposant aux aspirants vacanciers ses plages, ses sentiers de balade ou sa vie nocturne (liste non exhaustive). Les Pouilles sont situées à l’extrême sud de l’Italie, dans le talon de la botte précisément. Personnellement, je n’y ai jamais mis les pieds, mais cela semble une région très sympathique, malheureusement desservie par un nom peu ragoûtant en français (comment s’appellent les locaux ? les Poux ? les Pouilleux ?)

Puglia

C’est peut-être d’ailleurs ce passif sémantique qui explique le drôle de parti-pris linguistique de l’affiche ci-dessous, qui vante les multiples charmes des Pouilles, tout en taisant presque leur nom en français.
« We are in Puglia » : c’est l’accroche, et vous l’aurez compris, elle est en anglais. Bien sûr, la langue de Shakespeare est comme souvent beaucoup plus respectueuse des noms étrangers et ne cherche pas à les angliciser, comme nous francisons à tour de bras et de langue les noms de ville. Tout ça pour dire que Puglia c’est de l’italien et de l’anglais, dans une accroche en anglais utilisée sur une affiche placardée dans le métro parisien. Donc pour un public français, auquel on pense d’ailleurs puisqu’une petite accroche fait office de traduction approximative : « Vous êtes dans la région des Pouilles ». Pourquoi traduire « we are » par « vous êtes » ? A cette question, j’avoue humblement ne pas avoir de réponse.

Polissez la saucisse !

Avant toute chose, je vous présente mes plus plates excuses pour ces trois longues semaines de silence… j’ai été extrêmement occupé et j’ai du délaisser Langue de pub. Shame on me! Mais pour me faire pardonner, j’ai pour vous une jolie perle (ou plutôt une jolie saucisse) : une immense erreur de traduction, dont seuls les traducteurs en ligne sont capables. Nous sommes donc au Canada anglophone, le double étiquetage français-anglais est obligatoire, un adjectif de nationalité vient s’en mêler et patatras… il devient un verbe. Et c’est le drame. Une simple « saucisse polonaise » devient une merveilleuse injonction : « polissez la saucisse ».

Paquet de saucisses Windmill "polissez la saucisse"

La grande récré : ici, on parle enfant

Comment s’appelle la langue parlée par les enfants ? L’areuhméen ? l’espapagnol ? le russeenpeluche ? le bébélonien ? Allez, je vous épargne les autres mauvais jeux de mots sur lesquels mon cerveau indigent a cogité ce matin. Donc, pour en venir au sujet du jour : quand vous allez dans un magasin de jouets, vous  ne vous attendez pas particulièrement à ce que le vendeur parle une langue étrangère ? Erreur ! Car justement le brave vendeur a plutôt intérêt à parler la langue pratiquée par son cœur de cible, à savoir les moins de 12 ans. C’est en tout cas une compétence que revendiquent les magasins La grande récré, en lieu et place des affichettes habituelles « English spoken ». Ici, on parle enfant !

La grande récré ; Ici onparle enfant

%d blogueurs aiment cette page :