Tag paronomase

C’est l’automne, sortez les petites laines…

Il pleut à seaux, le temps se rafraîchit (en région parisienne évidemment, j’imagine qu’aux Antilles, c’est une autre histoire)… C’est la saison des petites laines qui commence (et dès janvier commencera celle des gros pull-overs). Un timing parfait pour l’actuelle campagne de promotion orchestrée par l’Aisne, qui est le nouvel obscur département français à s’offrir de la retape dans le métro, avec comme gimmick un drôle de jeu de mots que je n’aurais pas osé présenter à un client autrement que sur le mode de la blague : 100% pur l’Aisne. Je vous laisse apprécier ci-dessous. Et j’ajoute un petit bonus découvert ce matin en enfilant ma petite laine toute neuve Scotch&Soda : une étiquette discrète « Made with love », j’adore et je vous le promets, cela tient vraiment plus chaud !

Affiche : la créativité 100% pur l'Aisne

Etiquette pull Scotch&Soda : made with love

Helloween : Mickey se met au metal

Quand j’étais au lycée, j’avais des camarades qui dessinaient au Tipp-ex sur leurs trousses des logos de groupes de metal. Certains s’en tiraient vraiment de façon remarquable, l’art de la fresque textile au blanc correcteur étant extrêmement ardu. Parmi ces chefs d’œuvre, il y avait un logo avec une tête de citrouille qui m’a toujours amusé. Le groupe s’appelait (s’appelle ?) Helloween ; soit un jeu de mots plutôt grossier (il y aurait d’ailleurs tout un article à écrire sur les noms puérils dont s’affublent les groupes de metal) entre hell (« enfer ») et halloween. Je connais très mal leur musique, mais je crois qu’ils ne se prenaient pas trop au sérieux, ce qui les rend d’emblée plutôt sympathiques à mes yeux. Ont-ils été consultés par Disney avant que leur petit nom soit utilisé pour la récente campagne de Disneyland Paris : HELLOween ? Non sûrement… pauvres métalleux !

Affiche Helloween Disneyland Paris

Helloween

Larry Cover : la magie des saveurs

Un jeu de mots complètement nul avait germé (sic) dans mon esprit il y a quelques années, à l’époque de la folie Harry Potter. J’avais en effet imaginé un personnage de sorcier-maraîcher baptisé Harry Cover ; cette idée n’est heureusement jamais sortie du bar où elle est née, et des oreilles des copains qu’elle a polluées. Et voilà qu’hier, en me promenant dans Paris, je tombe sur une fin de marché… et une cagette qui attire fatalement mon attention. « Larry Cover ; la magie des saveurs » : drôle de formule magico-marketing complètement improbable. Et tout ça, quelques jours seulement après la sortie d’Une place à prendre, le nouveau roman de JK Rowling. Un vrai tour de magie !

Cagette Harry Cover, la magie des saveurs

%d blogueurs aiment cette page :