Tag non sens

Heureusement, Captain Iglo ne fait pas de lasagnes

Jusqu’à hier midi, je me disais qu’à peu près tout le monde en Europe avait entendu parler des récents scandales alimentaires et de ces industriels qui confondent les chevaux et les vaches avant de les mettre dans leurs lasagnes. Eh bien non ! Chez Captain Iglo, on doit vivre dans une bulle (ou plus probablement dans un igloo perdu sur la banquise) pour s’autoriser une publicité proclamant en toute innocence et en toute inconscience : « Captain Iglo, il pêche aussi du poulet ». On espère en tout cas qu’on ne trouvera pas de volaille dans les poissons panés du marin barbu, ni de cabillaud dans ses chicken nuggets. Et aussi que les enfants ne prendront pas au pied de la lettre le discours du brave capitaine quand la maîtresse leur demandera où vivent les poulets…

Captain Iglo : affiche il pêche aussi du poulet"

Publicités

Hegel s’habille chez Brunello Cucinelli

Qui a lu les Principes de la philosophie du droit ? Personne ? Je vous rassure, moi non plus alors que j’ai quand même passé l’agrégation de philosophie. C’est peut-être pour ça que je l’ai ratée d’ailleurs. Qui a écrit les Principes de la philosophie du droit ? Toujours personne pour répondre à la question ? Allez, c’est Hegel. Ça, je sais ! Ce que j’ignore en revanche, c’est comment une citation du brave philosophe allemand s’est retrouvée sur une affiche de pub pour une marque de prêt à porter italianisante, en l’occurrence Bruno Cucinelli. Tiens d’ailleurs, en parcourant un peu le site,  on se rend compte que le couturier a la citation facile (de Socrate à Saint Augustin en passant par Kant, Goethe et Shakespeare) et pas toujours très à propos. Bref, « l’Etat est la réalité effective de l’idée éthique » est une formule dense, qui peut donner lieu à plusieurs heures de cours magistraux. On a vu mieux comme slogan publicitaire… encore que, l’objectif d’une pub restant de faire parler de soi, l’obscur Cucinelli semble avoir bien rempli son but.

 

5 bars où mourir de soif

Qu’est-ce qu’un bar ? Sous cette question en apparence très simple se cache un concept marketing à rendre dingue le Petit Larousse et ses définitions si conventionnelles… Car aujourd’hui fleurissent à tous les coins de rue des drôles de bars où vous ne pourrez rien boire du tout.

Bar à eau Colette

Le « baràquelquechose » est un  concept qui a déjà fait ses preuves par le passé : je pense d’abord au bar à bobos, pardon je veux dire au bar à eaux de Colette. Certes,  on peut tout de même y boire quelque chose, même si on paie très cher le droit de ne guère avoir le choix du liquide. En revanche, ce n’est pas dans un bar à beauté que vous pourrez vous désaltérer ; mais c’est tellement plus cool de fréquenter un beauty bar plutôt que l’institut de beauté où Tatie Janine se fait épiler les mollets.C’est que le bar fait vendre, et une flopée de petits malins se sont dit qu’ils avaient tout à gagner à rebaptiser leur affaire « baràquelquechose » même s’ils ne vendent rien qui soit susceptible de se boire (a priori). Mon top 5 se ces bars où on meurt de soif.

1. Le bar à pain

Bar à pains

 

2. Le bar à quenelles « typiquement » lyonnais

Bar à quenelles

 

3. Bar à siesteLe bar à sieste

 

4. Le bar à ongles

Bar à ongles

 

5. Le bar à bonbons

Bar à bonbons

%d blogueurs aiment cette page :