Tag coquille

La caféine du salarié en gratuité

Je ne pouvais trouver un jour plus approprié que ce 1er mai, fête du Travail, pour vous livrer enfin un billet qui me brûle les lèvres depuis quelques semaines comme un expresso tout juste percolé. Dans ma vie professionnelle, la machine à café tient une place de choix. Dressée comme un totem païen au coeur de la cafétéria, elle reçoit mes hommages quotidiens, de même que ceux de plusieurs dizaines de mes collègues qui chaque jour viennent s’agenouiller devant elle pour recueillir quelques centilitres de petit noir brûlant. Et nous pouvons savourer notre chance, l’idole barbare de l’expresso est généreuse : son café est gratuit (pour fréquenter régulièrement les sièges sociaux de grands groupes, je peux vous assurer que c’est loin d’être la règle partout) ! C’est ce qu’annonce avec fierté son écran à cristaux liquides (l’idole est moderne) : machine en gratuité (l’idole est aussi illettrée). Si ma langue de pub aime le café, en revanche elle déteste les barbarismes hérités des mauvais traducteurs en lignes…

Ecran machine à café en gratuité

Publicités

Samsung : nous sommes ceux qui ont du mal avec la syntaxe

Ahhh, une approximation syntaxique sur une affiche 4×3, ça fait vraiment mal aux yeux ! La campagne fautive, signée Samsung, propose l’accroche suivante : « Nous sommes ceux qui ont deux familles, leur famille et leurs amis« . A la seule lecture, ce n’est pas très beau, la répétition de « famille » qui aurait pu être intéressante est finalement très maladroite et peu claire.

Et surtout, pour faire preuve d’un peu de bon sens syntaxique, mieux vaudrait accorder l’adjectif possessif (« leur ») avec le sujet de la proposition principale (« nous ») ; ce qui donnerait « Nous sommes ceux qui ont deux familles : notre famille et nos amis » ; ça sonne quand même mieux non ? Je me permets aussi de corriger la ponctuation en remplaçant la virgule par deux points, histoire que le message soit plus clair.

PS : merci à Aline d’avoir remarqué cette jolie coquille dans le métro !

Cetelem et ces jeunes qui se cassent le nez aux portes du crédit…

La campagne publicitaire de Cetelem qui s’affiche un peu partout en ce moment joue résolument et de façon très maligne la carte du multi-support. Résumons en quelques mots son objet : il s’agit de faire la promotion d’une offre de crédit de consommation destinée aux jeunes (moins de 30 ans) dont la situation professionnelle n’est pas encore stabilisée (en CDD donc). La campagne part donc d’un constat : l’individu qu’on vient de décrire ci-dessous, et qui a donc moins de 30 ans et n’a pas de CDI, n’a aucune chance de décrocher un crédit et qu’en conséquence toutes les portes des organismes financiers se ferment devant lui… Peut-être est-ce vrai : mes très rares expériences de crédit à la consommation m’ont plutôt laissé penser que ces organismes n’étaient pas très regardants sur les ressources de leurs souscripteurs, mais bon…

Bref, la porte du crédit à la consommation se ferme devant le jeune… dont le visage se retrouve écrasé contre la vitre. Jusqu’ici rien d’extraordinaire, sauf que les publicitaires ont eu la bonne idée d’utiliser un support de pub particulièrement approprié : les portes de quai qui protègent les voies de la ligne 14. D’où un message publicitaire auquel fait écho son propre support matériel : une sorte de publicité augmentée ? C’est malin, bien trouvé, reste à savoir si ça coûte beaucoup plus cher qu’une classique affiche en 4 par 3…

Si l’accroche est bien trouvée, je trouve en revanche la promesse qui intervient dans un second temps nettement plus faible et malheureusement un peu bancale au niveau syntaxique. Faire du crédit à la consommation un droit que Cetelem entend défendre ? Soit, j’entends que certains jeunes ont sans doute besoin de financer l’achat d’une voiture par exemple. Mais le registre du droit est tellement galvaudé dans la pub, depuis le fameux droit au voyage de Marmara, que cette promesse tient un peu de l’eau tiède… surtout qu’elle est desservie par une regrettable faute de syntaxe « on a le droit d’être jeune, en CDD et DE réussir à financer ses projets » !!!

Affiche Cetelem : marre de voir les portes du crédit se refermer ?

Affiche Cetelem : marre de voir les portes du crédit se refermer ?Affiche Cetelem : marre de voir les portes du crédit se refermer ?

%d blogueurs aiment cette page :