CATÉGORIEAffichage

We are in Puglia : les Pouilles et leurs charmes

Avec l’été qui arrive (enfin il paraît), on n’a pas fini de voir fleurir les publicités pour telle ou telle contrée plus ou moins ensoleillée proposant aux aspirants vacanciers ses plages, ses sentiers de balade ou sa vie nocturne (liste non exhaustive). Les Pouilles sont situées à l’extrême sud de l’Italie, dans le talon de la botte précisément. Personnellement, je n’y ai jamais mis les pieds, mais cela semble une région très sympathique, malheureusement desservie par un nom peu ragoûtant en français (comment s’appellent les locaux ? les Poux ? les Pouilleux ?)

Puglia

C’est peut-être d’ailleurs ce passif sémantique qui explique le drôle de parti-pris linguistique de l’affiche ci-dessous, qui vante les multiples charmes des Pouilles, tout en taisant presque leur nom en français.
« We are in Puglia » : c’est l’accroche, et vous l’aurez compris, elle est en anglais. Bien sûr, la langue de Shakespeare est comme souvent beaucoup plus respectueuse des noms étrangers et ne cherche pas à les angliciser, comme nous francisons à tour de bras et de langue les noms de ville. Tout ça pour dire que Puglia c’est de l’italien et de l’anglais, dans une accroche en anglais utilisée sur une affiche placardée dans le métro parisien. Donc pour un public français, auquel on pense d’ailleurs puisqu’une petite accroche fait office de traduction approximative : « Vous êtes dans la région des Pouilles ». Pourquoi traduire « we are » par « vous êtes » ? A cette question, j’avoue humblement ne pas avoir de réponse.

Publicités

Oasis : ici c’est poiris !

Les pubs Oasis ne font pas dans la finesse, mais généralement elles sont plutôt drôles. Surtout que ma langue de pub raffole de gros jeux de mots qui tachent… A priori vous n’avez pas pu rater la récente campagne de la marque de boissons fruitées dont les affiches sont régionalisées (enfin dans les grandes masses, car il n’y a qu’un quinzaine d’affiches différentes) et construites sur le détournement fruité (je ne sais pas comment mieux exprimer l’idée) d’un bon cliché local. Genre « Ici, c’est Poiris » et son jumeau némesis « Fier d’être mûrseillais », « Sous les pépins, la plage » ou mon chouchou sur les Bretons « Ils ont des noyaux ronds ». Il est aussi possible d’acheter le T-shirt de sa région, mais attention le graphisme et les vannes ne sont a priori pas tout à fait ceux des affiches.

Affiche Oasis sous les pépins la plage

Affiche Oasis ici, c'est poiris

Affiche Oasis ils ont des noyaux ronds

Meetic : mais où est donc l’homme de mes rêves ?

Ce n’est pas la première fois que l’on parle ici de la guerre que se livrent, par affiches interposées, les principaux sites de rencontres (Adopte un mec, Meetic, Attractive World… la guerre de l’amour, la tendance de l’été 2012 : adopter un roux, Gleeden, carte d’infidélité, etc.). J’avais photographié il y a quelques semaines la pub bien gnian gnian pour le nouveau site mobile de Meetic. Faux verbatim façon publi-rédactionnel de magazine TV, formule niaise et nunuche… cette affiche ne pèse pas lourd face aux petits chefs de subtilité signés Gleeden (cf liens ci-dessus ou encore la géniale accroche utilisée lors de la présidentielle 2012). Bon, peut-être aussi que ce côté godiche est délibéré avec comme objectif de se recentrer sur de la rencontre fleur bleue et 1er degré, en mode petite annonce matrimoniale ?

Affiche meetic mobile

%d blogueurs aiment cette page :