Brita, Verlaine, la bouteille filtrante et la littérature

Certaines formules sont si célèbres – et si couramment employées – qu’on en oublie presque qu’un jour, il a bien fallu un pionnier (souvent un grand homme, qu’on se le dise) pour les dénicher, les écrire ou les prononcer. L’auteur du slogan de la toute nouvelle pub pour les bouteilles filtrantes Brita (sic) avait-il conscience de déformer un vers de Paul Verlaine ? En effet,  « Tout le reste n’est que bouteilles plastique » est une variation (que je trouve personnellement très bancale) sur le thème de la sentence connue et employée par à peu près tout le monde : « Et tout le reste est littérature ». Sentence qui se trouve être… un vers de Verlaine, et plus précisément encore le dernier ennéasyllabe (vers de 9 syllabes) de son poème Art poétique qui n’a évidemment pas grand chose à voir (ni à boire) avec les bouteilles filtrantes. Sans compter que Verlaine préférait infiniment l’absinthe à l’eau et se contentait d’un sucre sur sa cuillère pour la filtrer…

Affiche Brita "Tout le reste n'est que bouteilles plastique"

 

 

 

Publicités

commentaires

Un commentaire actuellement. Poster un commentaire.
  1. Bancale aussi parce que visuellement, ce plastique chiffonne l’oeil, on aurait bien envie de supprimer ce S à bouteilles, mais bon, je dis ça… Le marketing et l’oeil littéraire… sont manifestement incompatibleS !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :