La crise du logement en région parisienne selon Numéricable

J’aime bien quand les pubs charrient un peu de ceux qui les lisent. Vous me direz, le rudoiement publicitaire reste un art difficile, si l’on ne veut pas faire fuir les clients. Sauf, évidemment, à choisir un thème absolument consensuel, qui n’offusquera personne, comme les prix du logement à Paris. Je vous mets par exemple au défi d’assister à une soirée fréquentée par des gens dans la tranche d’âge 25-40 ans, où vous ne vous trouverez pas embarqué(e) dans une discussion rebelle et subversive,  autour du bol de punch et des mini-saucisses, où chacun y va de son anecdote sur les loyers ou les prix de vente délirants des appartements de la capitale. Avec comme inévitable conclusion : 1. ce n’est plus possible 2. je ne sais pas comment les gens font 3. on va quitter Paris de toute façon (au choix). C’est peut-être à l’occasion de l’une de ces soirées que le concepteur-rédacteur en charge de la récente campagne Numéricable a eu l’idée de l’accroche provoc et rentre-dedans qui orne les affiches du métro : « Au prix où vous payez votre appart, autant rester dedans ». Une petite phrase qui doit faire jaser dans les meilleures soirées parisiennes…

Affiche Numéricable, au prix où vous payez votre appart, autant rester dedans

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :