La caféine du salarié en gratuité

Je ne pouvais trouver un jour plus approprié que ce 1er mai, fête du Travail, pour vous livrer enfin un billet qui me brûle les lèvres depuis quelques semaines comme un expresso tout juste percolé. Dans ma vie professionnelle, la machine à café tient une place de choix. Dressée comme un totem païen au coeur de la cafétéria, elle reçoit mes hommages quotidiens, de même que ceux de plusieurs dizaines de mes collègues qui chaque jour viennent s’agenouiller devant elle pour recueillir quelques centilitres de petit noir brûlant. Et nous pouvons savourer notre chance, l’idole barbare de l’expresso est généreuse : son café est gratuit (pour fréquenter régulièrement les sièges sociaux de grands groupes, je peux vous assurer que c’est loin d’être la règle partout) ! C’est ce qu’annonce avec fierté son écran à cristaux liquides (l’idole est moderne) : machine en gratuité (l’idole est aussi illettrée). Si ma langue de pub aime le café, en revanche elle déteste les barbarismes hérités des mauvais traducteurs en lignes…

Ecran machine à café en gratuité

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :