Et si on achetait un zoo ?

Quand j’étais petit, je rêvais de travailler dans un zoo. Plus précisément, je voulais « construire les endroits dans lesquels vivent les animaux », par exemple le rocher des ours blancs avec la piscine d’eau glacée juste en dessous. Pourquoi ? Aucune idée. Mais cette vocation précoce m’est revenue à l’esprit alors que je passais devant l’affiche du film Nouveau départ, à la base line prometteuse : « Et si on achetait un zoo ? »

Affiche Nouveau départ ; Et si on achetait un zoo ?

Je devrais écrire plus de billets sur les base line de film, la dernière en date doit être celle sur Shark 3D. Pourtant, ces quelques mots qui viennent signer l’identité d’un film (et éventuellement susciter une envie irrépressible de se rendre dans une salle de cinéma) cachent de véritables merveilles et de complets désastres aussi. Généralement, ce n’est pas très difficile de les reconnaître, mais je vous soumets tout de même un petit exercice pratique : sortez la base line de son contexte et faites-en une réplique de la vie ordinaire. Par exemple, vous êtes à table le soir, et entre la poire et le fromage, vous déclarez à l’être aimé, sur un ton très sérieux : « Chéri(e), et si on achetait un zoo ? ». Je vous laisse imaginer la réponse de votre moitié qui ne partage sûrement pas mes rêves d’enfant…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :