Gleeden : les paradoxes de l’infidélité

Les campagnes d’affichage de Gleeden (site dédié aux relations extraconjugales pensé par des femmes… wouaouh quelle promesse !) ne laissent généralement pas indifférents ceux et surtout celles qui y sont exposé(e)s. Pourtant, vous n’y verrez aucune photo dénudée ou suggestive. Rien que quelques mots très  soigneusement choisis dans le seul but… de ne pas laisser indifférent justement.

Affiche Gleeden "Et si cette année vous trompiez votre amant avec votre mari ?"

Alors ? Que se passe-t-il quand un public féminin se retrouve face à cette affiche ? J’ai été directement témoin d’une scène dans le métro où un groupe de femmes d’une quarantaine d’années la commentaient à voix haute. Je cite (de mémoire) ces dames : « Mais c’est quoi cette image de la femme que l’on veut donner ? » et ‘Mais au fond elle veut dire quoi cette affiche ? » Je l’avoue humblement, je ne suis en mesure de répondre à aucune de ces deux questions. Mais il est vrai que le parti-pris de Gleeden peut avoir de quoi désarçonner : il s’agit de brouiller les cartes,  de jouer sur un paradoxe (tromper son amant avec son mari) avec énormément de désinvolture ; comme si finalement 1/ toutes les femmes avaient un amant (et un mari) 2/ le choix de l’infidélité se ramenait à un coup de tête superficiel et léger (« Et si…. ? »)

Contre-sens
Pour en avoir un peu discuté autour de moi, et en mettant de côté toute considération morale, j’en viens à me demander si finalement cette campagne Gleeden, du simple point de vue de l’efficacité, n’est pas un échec en ce qu’elle est perçue par sa cible comme un contre-sens parfait de la promesse de la marque (« pensé par des femmes »). Conclusion : soit les femmes connaissent finalement très mal les femmes, soit il y a aussi peu de pensée féminine dans ce « pensé par des femmes » que de tissu filé dans l’Hexagone dans une chemise made in France.

Publicités

commentaires

4 commentaires actuellement. Poster un commentaire.
  1. Content de lire un regard critique. Que pensez-vous justement de ce genre de publicité / message ?

    Et au delà, que pensez-vous de certains arguments mis en avant sur le blog de ce site (le lien vers le blog n’est pas évident à trouver depuis la page d’accueil, aussi, je me permets de glisser un deuxième lien dans ce commentaire : http://www.rencontres-adulteres.org/blog/) ?

    1 – Nous pouvons certes faire comme si l’infidélité n’existait pas.
    2 – Et pourtant ce phénomène existe bel et bien (« pour en avoir parlé autour de nous »).
    3 – La nouveauté est plus dans l’aspect virtuel / dématérialisé des choses.

    Et ici encore : paradoxe …

    1 – L’adultère virtuel contre la morale / des discours « téléphonés » sur les « vraies valeurs » du couple.
    2 – Et pourtant, l’adultère virtuel (voir réel) est-il si étonnant dans une société marquée par la recherche de plaisirs permanents / immédiats ? La sexualité n’est-elle pas l’un des premiers moteurs de la plupart des comportements humains – avant et après la vie de couple ?

  2. Vous avez vu la nouvelle campagne de Gleeden ? Nouvelle présentation chic et choc mettant en scène le mariage : http://ow.ly/ke1qH

  3. Oui. Perso j’aime moins. Mais c’est un simple avis personnel, pas une critique sur le site en lui même.

  4. soflirtmag,

    Tiens, que pensez-vous par exemple de ces pubs : http://www.adulteres.ch/a-propos/nouvelles-collection-de-videos ? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :